Actualité et informations utiles pour agriculteurs : comment vendre son mais

vendre son mais

Le maïs est une plante herbacée tropicale appartenant à la famille des Poacées. Il pousse tout au long de l’année. Les Mexicains étaient les premiers cultivateurs de ces grains jusqu’à ce que leur culture soit répandue dans le monde. Actuellement, la vente du maïs dépend de la demande sur le marché, mais aussi de la fluctuation de prix. Ainsi, des techniques et des stratégies de commercialisation doivent être entreprises. Comment y procéder ?

Difficultés liées à la vente du maïs

Selon le rapport de la FAO, la moisson maïs 2020 sera un peu rabaissée. Par rapport à l’année 2018-2019, les échanges vont diminuer de 161 millions de tonnes sur le marché mondial de 2019-2020. Le manque de technicité des producteurs consisterait une des causes de la faible commercialisation de ces grains.

Le marché de grains peut être très concurrencé dans un pays. En effet, la concurrence est faite entre la production locale et les grains importés. Un décalage entre les offres et les demandes national et international constitue un obstacle pour la vente. Ainsi, les agriculteurs doivent baisser ou augmenter leur prix de vente en fonction du cours du maïs.

Vendre du maïs renvoi à effectuer une étude de marché approfondie. Entre autres, analyser, mesurer et comprendre le fonctionnement des offres et des demandes par rapport aux diverses conjonctures du marché. Certains sites proposent des offres pour s’informer sur le cours du maïs en ligne.

 

Mesures à prendre pour une vente effective du maïs

Le maïs est utilisé à de nombreuses fins. Conçu comme un repas de base dans certains pays, il est également utilisé pour nourrir les animaux. En ce terme, la qualité du maïs mise en stock chez les producteurs peut être douteuse. Autrement dit, le grain de maïs pourrait être altéré par la présence de débris végétaux, de cailloux, de charançons ou encore d’humidité.

La qualité du maïs est une des conditions de meilleure vente. Ainsi, des techniques doivent être entreprises pour une meilleure récolte. Pour cela, la prise en compte des opérations après-récolte est requise. En effet, il s’agit du séchage, du pré séchage, du décorticage ainsi que l’essorage des maïs grain.

L’enjeu de l’exploitation de ces grains dépend des estimations sur le coût et non sur le rendement. En effet, le prix du maïs varie sur le marché. De plus, ce montant a tendance à s’accroître au cours du temps. Pour une vente effective de sa récolte, l’agriculteur doit s’informer de la tendance du marché et chercher des partenaires locaux. Notamment transformer ce produit brut en un produit transformé dans le cas où l’importation du grain porte le dessus sur le local.

Technique de vente de maïs

Des techniques et des astuces existent pour la commercialisation de maïs. D’une part, il convient de procéder à une identification des contraintes à l’exploitation. Ce principe consiste à équilibrer les ventes envisageables ainsi que l’estimation de la production minimale. En ce terme, il est nécessaire de considérer le volume de grain à vendre, la qualité récoltée, les logistiques et surtout les besoins financiers.

D’autre part, la stratégie de vente consiste à tenir compte de l’incertitude de marché. C’est-à-dire de suivre l’évolution des niveaux de productions et d’exportations des grands producteurs et exportateurs mondiaux.

En outre, il convient d’adopter une bonne méthode de commercialisation. En ce terme, il est préférable de fragmenter les ventes. Ce principe permet de diminuer les risques, mais aussi d’optimiser le commerce. La démarche consiste à fractionner le marché de maïs en ralentissant ou en accélérant le prix par rapport au coût de production. Par contre, il est aussi astucieux d’accepter les risques et passer à l’action sans hésitation. De ce fait, il convient de profiter des meilleurs moments pour vendre.

Fauteuils anglais classiques : optez pour un véritable modèle Chesterfield
Acheter des produits de beauté naturels et de qualité en ligne